Participants
- JF, que j'attendais avec impatience ce soir, afin de passer Yinsh à la moulinette des tests : on n'a pas été déçu,
- Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Comme JF est le testeur idéal de jeux abstraits, je l'avais invité ce soir afin qu'il participe à cette formidable expérience qu'est de tester un nouveau jeu de Kris Burm. Yinsh, le dernier jeu du projet GIPF, promettait d'être du même niveau que ses prédécesseurs, mais son système d'affaiblissement du joueur en tête m'excitait peut-être encore plus que les autres jeux de la série... Et j'avoue que je suis encore sous le charme, tant ce jeu est équilibré, esthétique et fin.
Mais commençons par le commencement, avec l'exposé des 3 manches de ce soir
. Attention : le nombre très important de photos illsutrant ce compte-rendu ne doit pas vous décourager de les afficher, le jeu en vaut la chandelle...

Manche 1
JF a le trait (blancs)

 


La configuration initiale : des anneaux placés assez près du centre pour les deux joueurs, par analogie avec d'autres jeux de ce type...


Le premier alignement de JF : 5 marqueurs blancs qui vont être retirés du plateau...


Mais où vais-je placer ce marqueur ?


Un matériel d'enfer et deux bons cigares pour un très grand moment ludique...


Mon premier alignement de 5 marqueurs noirs, qui vont eux aussi être retirés du plateau, tout comme un anneau noir d'ailleurs...


Mon deuxième alignement noir au centre...


La configuration finale : JF ne pouvant pas m'empêcher de déplacer mon anneau noir (approximativement au centre du jeu) et ne pouvant pas me retourner un seul marqueur parmi les 4 autres, je réalise ici mon 3ème alignement...

Scores
JF (blancs) : 1 anneau retiré
Ludo le gars (noirs) : 3 anneaux retirés

Ludo le gars remporte la première manche

 

Manche 2
Ludo le gars a le trait (blancs)

 


La configuration initiale : cette fois, je tente une autre méthode en plaçant mes 5 anneaux sur le pourtour du plateau. Ce peut être excellent ou très dangereux, je n'en sais rien, mais JF se sent obligé, du coup, d'en placer un lui aussi contre le bord...


Le premier alignement noir de JF, tandis que je bosse sur la droite pour mettre un maximum de marqueurs blancs, convaincu que cela finira par payer...


Bien que JF aie deux anneaux d'avance sur moi et que, par conséquent, il ne lui manque plus qu'un seul alignement pour gagner, il s'inquiète un peu de la prédominance de marqueurs blancs sur le plateau (surtout que j'ai au moins un alignement tout fait à gauche)...


Mon second alignement blanc à gauche (JF m'a pressé à le faire en plaçant de manière menaçante son anneau noir en haut)...


L'une des trouvailles tactiques de la partie : ces marqueurs blancs sont dorénavant imprenables et il est possible d'étendre leur influence...


Le deuxième alignement noir de JF, sans que j'ai réussi à réagir...


Mon premier alignement blanc au centre...


La configuration finale : JF ne peut pas m'empêcher de réaliser mon 3ème alignement à l'aide de mon anneau blanc en bas...

Scores
JF (noirs) : 2 anneaux retirés
Ludo le gars (blancs) : 3 anneaux retirés

Ludo le gars remporte la deuxième manche

 

Manche 3
JF a le trait (blancs)

 


La configuration initiale : pour cette dernière manche, nous panachons nos placements, avec des anneaux tantôt au centre, tantôt sur les bords...


Le premier alignement blanc de JF (à gauche), au milieu d'une armada de marqueurs noirs que je place continuellement en haut à gauche, de manière à préparer une solide attaque...


Cette fois, je réalise le premier alignement de la partie (noir au centre). Dois-je voir cela comme un signe inquiétant ?


La configuration finale que je rêvais de réaliser : deux alignements noirs d'un seul coup !!! Prodigieuse sensation lorsque l'on y parvient... Il faut dire que le magma noir en haut était conséquent et qu'il convenait de bien l'exploiter...

Scores
JF (blancs) : 1 anneau retiré
Ludo le gars (noirs) : 3 anneaux retirés

Ludo le gars remporte la troisième manche

 

Décompte final
Je remporte les 3 parties jouées ce soir (dont 1 avec les anneaux blancs de premier joueur).

Débriefing
Quel beau jeu ! Quelles parties endiablées ! Quel plaisir !

JF, tout autant que moi, a adoré ce jeu, qu'il a trouvé plus simple d'accès que Dvonn, mais aussi plus logique et plus habituel dans ses mécanismes. Nous avons pris un très grand plaisir à nous affronter sur ce terrain, surtout que l'affaiblissement du joueur en tête fonctionne à merveille et apporte un réel plus à un jeu de placement qui aurait plus classique sinon.

Au niveau des enseignements du jeu, il semble que :
- La phase de placement initial est très importante et il faut veiller à ne pas se placer qu'au centre ou qu'au bord. Un bon panachage du positionnement de ses anneaux semble important, afin d'en avoir certains pour contester l'influence du centre et d'autres pour travailler dans l'ombre sur les extrémités imprenables du plateau.
- L'élimination d'un anneau lorsque l'on réalise un alignement est vraiment pénalisante pour le joueur concerné, et il faut préparer cette situation sous peine d'être très affaibli.
- Tout anneau encore en jeu doit être utilisé, soit en attaque, soit en défense, soit dans les deux cas, ce qui constitue assurément le meilleur coup.
- Parfois, il vaut mieux attendre un peu avant de réaliser la totalité d'un alignement, car l'anneau et les marqueurs non encore retirés peuvent gêner votre adversaire, même s'ils ne se déplacent pas.

Incontournable, j'ai une hâte non dissimulé de faire découvrir ce jeu à plein d'autres joueurs. Bravo Kris Burm !