Participants
- Laurent, le cousin de Ludo le gars, joueur passionné et émérite,
- Julie, la compagne de Ludo le gars, joueuse passionnée et émérite,
- Ludo le gars, lui-même.

Déroulement de la partie
Torres est le premier jeu que nous allons pratiquer en cette période estivale, bien au chaud, non bien au froid, confortablement installés sur nos fauteuils, non juste assis sur des sièges de camping, devant notre palais aux mille couleurs, non devant notre tente bleue et orange. Pour inaugurer la partie ludique de nos vacances en Lozère, le cousin de Ludo le gars participe à la fête. Champagne !

Une fois exposées les règles de ce jeu infiniment subtile et séduisant, nous attaquons la première phase, Laurent ayant pris les chevaliers oranges, Julie les noirs et moi les verts.

Durant cette phase, le jeu est équilibré, même si chacun joue relativement différemment : Laurent tente de s'approprier les mécanismes et de mesurer l'importance de concentrer ses efforts sur peu de châteaux ou au contraire répandre ses chevaliers, Julie s'évertue à bloquer les vélléités du cousin pour qu'il ait du mal à atteindre le château du roi, Ludo le gars axe sa stratégie sur deux châteaux seulement, accompagnés, pour un coût moindre, d'une place dans le château du roi. Au final, chacun obtient un nombre de points similaire.

La deuxième phase ressemble à la première avec une cependant un meilleur positionnement général des chevaliers verts, au détriment des chevaliers noirs et oranges. Le fait que Julie maintienne sa sévérité auprès de Laurent pour son accès au château du roi n'y est pas étranger.

La troisième et dernière phase se déroule sans surprise, avec une avance confortable de vert, qui relègue noir et orange à plusieurs longueurs.

Décompte final
Je gagne la partie avec un total de 213 points, Laurent termine deuxième avec 187 points etJulie troisième avec 173 points.
Sur le terrain, le plus grand château a une superficie de 7 cases, la plus grande tour a une hauteur de 7 blocs et le plus grand gain est de 49 points (un chevalier vert sur la tour de 7 blocs dans le château de superficie 7).

Débriefing
Il y avait bien longtemps que nous n'avions joué à Torres et nous avons franchement aprécié cette partie de remise en route. Laurent, qui ne connaissait pas le jeu, l'a jugé fortement intéressant, car il oblige à optimiser ses points d'action, tout en conservant en tête que les cartes d'actions sont sources de profit à moyen terme. Il a d'ailleurs usé beaucoup de ces cartes.

Sur le plan du jeu, il est intéressant de noter trois choses :
- Une guerre entre 2 joueurs sur 3 les pénalise tous les 2, faisant le jeu du troisième larron,
- Il est bon de posséder des chevaliers sur de multiples châteaux, car cela engrange beaucoup de points et oblige les autres joueurs à être méfiants et prudents, mais il ne faut pas le faire au détriment de la réactivité : en effet, à trop attendre pour prendre possession de places intéressantes, on risque fort d'être réduit à ramasser les miettes...
- Lors du dernier tour, des points de victoire ont été achétés : 5 pour Laurent et 1 pour moi. Cela ne change pas la face du monde, mais faute de mieux...

Au final, force est de constater que Torres fait partie des tous meilleurs jeux de ma ludothèque et qu'il est agréable de le faire découvrir à d'autres.