Participants
- Jean-Marie, targui jaune,
- Romain, targui bleu,
- Sylviane, targui rouge,
- Ludo le gars, targui vert, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Targui est l'un de mes premiers jeux de plateau de ma seconde vie ludique, celle qui débuta sur le milieu des années 90 avec ensuite Méditerrannée et autre Euphrat. Voila donc de nombreuses années que je n'y avais pas joué et je dois dire que profiter d'une thématique sur les animaux pour interpréter des chameaux me paraît être une bonne idée... C'est donc parti pour un Targui d'enfer, à 4 joueurs, dans une version courte, c'est-à-dire comportant "seulement" 8 cartes du destin (on remplace la top puissante éliminant l'argent de tous les joueurs par une pénalisant les regs).


Le placement initial et aléatoire des tuiles, juste après que chacun (en commençant par Jean-Marie) a placé son camp de départ en lieu et place d'une des tuiles de sa zone. Pour mémoire, sachez qu'il est interdit de traverser les 3 tuiles blanches ressemblant à des nuages/brouillard...


Sylviane et Romain en décousent déjà au cours d'un combat permettant de mesurer la place non négligeable du hasard dans sa résolution...


Une fois que l'on a soit déplacer des chameaux vers une tuile adjacente à l'un de ses territoires, soit attaquer une tuile appartenant à un adversaire, on peut se renforcer en ajoutant des chameaux depuis la réserve à raison d'une pièce d'argent par chameau. La subtilité réside dans le placement en un seul lieu de tous ses renforts, ce qui génère des groupes importants et d'autres plus restreints, obligeant à bien calculer ses mouvements tours après tours...


Alors que Jean-Marie a déjà subi la perte de son camp, en raison d'une attaque sournoise par le côté de votre serviteur, ce qui le prive de revenus, Romain vit la même situation suite à l'incursion de Sylviane par une voie identique. Mais, lui, plus riche, peut réagir et s'apprête à tenter le tout pour le tout en attaquant avec pas moins de 31 chameaux contre 25 (bonus de +2 sur les dés pour lui et de +4 pour Sylviane)...


A première vue on pense que Sylviane est la mieux placée pour l'emporter mais elle ne possède pas assez de positions économiques lucratives pour cela, contrairement à moi, roi des oasis, de la saline et du camp de Jean-Marie...


Ultime tour de jeu : Romain tente encore une fois le tout pour le tout, mais là cela semble bien compromis : il attaque ma saline avec 25 chameaux et un bonus de +3, alors que je possède 25 chameaux également avec un bonus de +5...


Ce qui devait arriver arriva, je remporte ce combat final malgré des jets de dés comme souvent assez pitoyables...


Une vue de puis mon camp vert où figurent un marqueur vert, indiquant ma propriété, un groupe de 5 chameaux (marqueur brun foncé) et 5 chameaux individuels (marqueurs bruns clairs). Chaque joueur possède les même forces au départ et le but de chacun est de conquérir le maximum de points économiques après 8 manches (les points économiques sont représentés par les valeurs écrites dans les carrés blancs sur les tuiles, pour le camp de départ ils sont donc de 4)...


Sur la gauche, l'ordre successif des joueurs, sachant que chacun a joué 5 tours mais dans un ordre aléatoire (rouge a commencé, suivi de vert, puis deux fois de jaune, ...etc). Ce système astucieux est vraiment sympa car on espère tantôt joue rapidement dans le tour (pour prendre de "bonnes" positions) et tantôt plus tard...


Romain, qui a repris la saline centrale (case très convoitée en raison de sa très haute valeur économique et stratégique, 5 de chaque) à Jean-Marie, vient de la blinder en chameaux : pas moins de 10 bêtes pour la protéger des convoitises adverses...


Une vue générale alors que la saline a vécu une grande épuration chamelienne en raison de la carte Destin sortie et que j'ai pu sauter sur l'occasion en ayant eu la chance de jouer 3 fois d'affilée...


Une fois le combat résolu, après plusieurs rounds de combat intensif, Romain réussit in-extremis à reprendre son bien à l'aide de son ultime chameau ! Incroyable dénouement et surtout gros affaiblissement pour ces deux joueurs, ce qui me profite considérablement sachant que Jean-Marie est déjà hors-jeu (privé de revenu il m'attaque épisodiquement avec un chameau de-ci de-là...


Les chameaux de Jean-Marie, en nombre de plus en plus restreint, passent leur temps à attaquer mes positions, même en infériorité chronique, et il n'hésite pas à inviter les chameaux de Romain à prendre gratuitement des positons qu'il abandonne. Vengeance, veangeance...

Cliquez pour agrandir !
Une vue de la situation finale...

 

Décompte final
Durée de la partie : 2 heures 15 minutes - Mise en place du jeu : 15 minutes - Explication des règles : 30 minutes
Ludo le gars remporte cette partie avec un total de 24 points économiques, devant Sylviane avec 19 points (35 chameaux+pièces en main), Romain avec également 19 points (mais seulement 21 chameaux+pièces) et Jean-Marie avec 0 points.

Débriefing
Content le gars d'avoir enfin rejoué à targui, un jeu que j'avais surtout (toujours ?) pratiqué à 2 joueurs et qui se révèle meilleur que je ne l'aurais cru, avec son lot de rebondissements, son ordre du tour très réussi bien que favorisant celui qui joue "au bon moment" et son nombre de tours par manche qui dépend du jet d'un dé. A noter qu'avec les cartes Destin retenues pour cette partie, on a eu l'impression de savoir ce que l'on risquait et de ne pas être trop tributaire d'un hasard meurtrier sur ce point-là.
J'ai beaucoup aimé cette partie.

Pour accéder à la fiche générale du jeu, cliquez sur la vignette ci-contre :