Participants
- Nicolas, vendeur de la boutique Descartes de Lyon, venu avec Thierry Gislette à Vaugrigneuse,
- Pierre, dont je découvre après la partie qu'il n'est autre que Pierre Rosenthal :-)
- Nicolas, surnommé le Nicolas n°2 pour les besoins de la partie, voire le Nicolas orange puisque sa chemise ne se rate pas ;-)
- Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Le vrai gros jeu que je voulais essayer à Vaugrigneuse était bien ce fameux Goa qui n'a pas souvent retrouvé sa boîte lors de ce week-end. Heureusement, en ce tout début d'après-midi de samedi 1er mai, je parviens à la dénicher et à la brandir fièrement attendant que certains joueurs se manifestent. Nous jouerons donc à 4 joueurs, en se faisant expliquer la règle par Karuna, un grenoblois qui faisait partie de notre voiture pour venir jusqu'ici.
Après une explication de règles très dense, nous attaquons la partie sans être certains de bien mesurer ce qu'il nous faudra faire... et comment marquer efficacement des points de victoire.
Nicolas prend les plateaux individuels jaunes, Pierre les bleus, Nicolas n°2 les verts et Ludo le gars les rouges.


Le positionnement initial des tuiles à dos A qui seront mises aux enchères lors des 4 premiers tours de la partie. Comme le drapeau a été placé en bas à gauche de ce carré 5X5, le joueur suivant placera son marqueur soit juste au dessus, soit en diagonale au dessus, et ainsi de suite, marqueur après marqueur...


Une vue de mes 2 tableaux après 3 tours de jeu : peu d'augmentation dans mon tableau de développement (en bas), 2 champs en haut (cannelle, clou de girofle) et une seule colonie fondée (celle de valeur 8 : Cochin)...


La seconde phase du jeu n'est à présent pas loin de son terme et l'on peut affirmer que la tension s'amplifie autour du jeu, avec des phases d'enchères qui s'envolent (j'ai payé, par exemple, le dernier drapeau 22 ducats afin d'être certain d'avoir une carte d'action supplémentaire nécessaire à mes points de victoire)...


Une vue des tableaux de Pierre une fois la partie terminée : très homogènes, ses axes de développement oscillent entre la 3ème et la 4ème ligne, avec un seul marqueur sur cette dernière, alors qu'il possède les 4 colonies du jeu et qu'il échouera de peu pour être sacré joueur le plus riche de la partie...


Une vue des tableaux de Ludo le gars une fois la partie terminée : extrêmement distendus, mes axes de développement ont été exacerbés sur 3 colonnes et parfaitement ignorés sur les 2 autres, alors que j'ai fondé les 4 colonies du jeu (dont 3 lors du dernier tour de la dernière phase)...


En début de partie, nous devons être bien certains de ce que nous entreprenons et, ici, il semble que Pierre "contrôle" ce que Nicolas n°2 est en train de faire, à savoir l'augmentation d'un de ses marqueurs de développement en défaussant une carte navire et une marchandise précise. En parlant de navires, ajoutons que j'ai axé ma première tactique de jeu dans une acquisition massive de cartes navires, histoire de ne jamais en manquer et de créer une sorte de pénurie chez mes adversaires (et comme il en faut obligatoirement pour progresser...).


Une vue générale avant l'entame de la phase 2 (tuiles à dos B au centre du plateau commun). A ce moment-là, seul Nicolas n°2 possède une avancée régulière de ses marqueurs de développement (tous en seconde position), ce qui lui octroie une carte action supplémentaire...


Une vue des tableaux de Nicolas une fois la partie terminée : assez homogènes, ses axes de développement se situent entre la 2ème et la 4ème ligne, alors qu'il possède 3 colonies, 3 champs bonifiés en points de victoire et une tuile violette d'expédition lui rapportant 2 points de plus...


Une vue des tableaux de Nicolas n°2 une fois la partie terminée : très poussés, ses axes de développement sont compris entre la 3ème et la 5ème ligne, alors qu'il a fondé les 4 colonies possibles, qu'il a accumulé des cartes d'expédition (symboles dessus) et qu'il obtiendra, notamment grâce à mon paiement de 22 ducats, le titre de joueur le plus riche...

 

Décompte final
Durée de la partie : 2 heures 30 minutes - Mise en place du jeu : 15 minutes - Explication des règles : 30 minutes
Nicolas n°2 remporte cette partie avec un total de 44 points, devant Ludo le gars avec 32 points, Pierre avec 30 points et Nicolas avec 26 points.
Le détail est le suivant :

 
Marqueurs de développement
Colonies fondées
Cartes d'expédition
Ducats
Plantations bonifiées
Tuile de livraison
Tuile de mission
Total
Nicolas
14
6
1
0 (1)
3
0
2
26
Pierre
18
10
2
0 (27)
0
0
0
30
Nicolas n°2
25
10
5
3 (34)
1
0
0
44
Ludo le gars
22
10
0
0 (8)
0
0
0
32


Débriefing
Du gros, du gros, du gros !!! Voilà le sentiment dominant à l'issue de la partie, avec un zeste d'envie d'y revenir assez vite histoire de tester d'autres manières de jouer. Goa nous a paru énorme, dans le sens qu'il offre une très grande palette de possibilités, avec des choix tactiques très nombreux et des axes de développement suffisamment variés pour que les parties diffèrent vraiment.
Une très grosse impression, malgré un sentiment que j'exprime avec difficulté, comme quoi on pourrait presque faire n'importe quoi durant la première phase, il y aurait forcément des points de victoire au bout : l'impression que quelles que soient les actions entreprises, personne ne peut être complètement à la rue, sachant que les 7 manières de marquer des points de victoire devraient le ramener dans le droit chemin.

J'ai lu, ici ou là, que ce jeu pouvait faire penser aux Princes de Florence et cela m'étonnait et m'étonne encore plus aujourd'hui. En cherchant bien, je partage cet avis sur un seul point : la tension en fin de parties lorsque l'on calcule comment arriver à réaliser avant la fin les actions nécessaires à ses points de victoire (fondation de colonies ici ou progression cruciale d'un marqueur, contre réalisation d'une ou deux oeuvres de forte valeur dans l'autre jeu).

Un grand jeu à n'en pas douter mais vraiment l'un de ceux que l'on ne peut pas se contenter de jouer une seule fois. A refaire donc, et pas qu'une fois ;-)

Pour accéder à la fiche générale du jeu, cliquez sur la vignette ci-contre :