Participants
- Elise, grande administratrice de réseaux devant l'éternel,
- Rémi, idem,
- Gaël, présenté comme imbattable à ce type de jeu (dixit Julie),
- Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Dans cette partie qui s'est déroulée il y a quelques jours, Rémi s'est fortement montré à son avantage, tandis que Gaël et Elise ont éprouvé les pires difficultés pour émerger du monde de l'Informatique...

Décompte final
Je gagne la partie avec 5 points, devant Rémi qui termine avec 4 points, suivi de Gaël avec 2 points et d'Elise avec 1 point.

Débriefing
Ce jeu est un pur bonheur de rapidité et il a à nouveau séduit l'assemblée de cette soirée.

Au niveau des mécanismes, il est clair à présent qu'il faut procéder avec méthode si l'on souhaite marquer quelques points :
- Tenter de placer en premier les 2 tuiles les plus difficiles à poser : le croisement et la double boucle,
- Essayer de conserver quelques tuiles de chaque type (T, droite et courbe) pour répartir ses possibilités,
- Conserver la tuile de fin de réseau le plus longtemps possible pour boucher un trou,
- Ne pas hésiter à annoncer "YES" même si le réseau n'est pas totalemet achevé : entre l'annonce et la démonstration, il s'écoule 5 secondes suffisantes pour réussir !
- Lorsque quelqu'un fait sa démonstration, il peut être utile de poursuivre sa recherche de solution, au cas où le joueur ne parvienne pas à ses fins (on l'a vu, cela arrive souvent...).

Bref, ce jeu est un exemple de simplicité, de jouabilité et de plaisir ludique. Son seul bémol est qu'il ne remplit pas les critères qui font que j'idolâtre un jeu :
- Matériel de qualité,
- Complexité et profondeur des mécanismes,
- Stratégie à long terme et richesse globale.

Mais je le sors où je veux, na na nère...